Journée d’études « Épistémologie de l’archéologie »

Projets collectifs quinquennaux ArScAn
Journée d’études « Épistémologie de l’archéologie »
organisée par Sophie A. de Beaune (Ethnologie préhistorique) et Laure Fontana (Archéologies environnementales)
Mercredi 21 novembre 2018
Bâtiment Max Weber, salle de séminaire 2

Ce thème transversal « Épistémologie de l’archéologie » concerne tous les chercheurs qui s’interrogent sur leur discipline. La première journée d’études était consacrée à la relation entre sources écrites et vestiges archéologiques. Nous y avons examiné la pratique des chercheurs qui étudient ces sociétés en intégrant les deux types de sources et notamment leur prise en compte de données parfois contradictoires. Chaque intervenant était invité à présenter l’évolution de sa propre pratique par rapport à cette thématique et éventuellement sa vision de la manière dont elle a été traitée au cours de l’histoire de l’archéologie. La présentation d’un exemple concret pris dans le registre de son travail visait à illustrer son propos. Nous avions volontairement fait appel à des chercheurs qui ne sont pas nécessairement archéologues afin d’enrichir les débats. Cette deuxième journée d’études est consacrée, comme la première à laquelle elle fait suite, à la relation entre sources écrites et vestiges archéologiques.

Chaque intervention, de 45 mn, sera suivie d’une discussion.

Pour toute information, contacter Sophie A. de Beaune ou Laure Fontana
Entrée libre dans la limite des places disponibles.

Télécharger les programme et résumés


Programme

Matin

10h00
François Villeneuve (Paris I, ArScAn)
Le récit ou la science ? Quelques cas de relations entre matériaux archéologiques et sources textuelles. Syrie et Arabie antiques.

11h00
Damien Agut (CNRS, ArScAn)
Du vin, du ricin et des poissons (?): circulations de produits entre le bassin sud de l’Oasis de Kharga et la vallée du Nil à l’époque perse.

Après-midi

14h30
Philippe Leveau (Centre Camille Julian, Université Aix-Marseille) : Comment de nouvelles données archéologiques permettent de relire les agronomes latins.

15h30
Bernard Gauthiez (Université Jean Moulin –Lyon 3, Environnement Villes et Sociétés)
Identifier et étudier les opérations d’urbanisme: sources écrites, données archéologiques et architecturales, morphologie urbaine

16h30 Discussion générale