Paléorient 44.2

Paléorient 44.2

Date de publication : 10/01/2019
ISBN : 978-2-271-12449-4
Format : 22.0 x 28.0 cm
Reliure : Broché
144 pages

CNRS Éditions

Commander l’ouvrage


In Memoriam
Gordon Hillman (1944-2018) par G. WILLCOX, 5-6

Dossier thématique / Thematic issue
coordonné par / coordinated by M. TENGBERG et C. DOUCHÉ

Exploitation et utilisation des ressources végétales en Asie du Sud-Ouest préhistorique Exploitation and use of plant resources in Prehistoric Southwest Asia

 

M. TENGBERG and C. DOUCHÉ
Introduction, 7-8

M. ERGUN
“Where the wild things are”. Contextual insights into wild plant exploitation at Aceramic Neolithic Aıklı Höyük, Turkey, 9-28

Abstract: Assessing the role of wild plant resources in Early Neolithic communities in Southwest Asia is crucial to understand how people exploited their environment at the beginning of agriculture and how these related practices shaped their daily life. Even today, foraging traditions are transferred within the community from one generation to another, representing an accumulation of knowledge, behavioral patterns and specific choices of wild plants. In archaeological contexts, the definition and interpretation of wild plant resources can be challenging and largely depend on taphonomic conditions. This paper adopts a contextual archaeobotanical approach that situates wild plant taxa such as Celtis, Taeniatherum caput-medusae and Verbascum within their archaeological setting, draws on ethnobotanical parallels, and discusses their importance for the transitional community of Aşıklı Höyük (mid 9th- 8th millennium BC) as a sedentary way of life was established in Central Anatolia.

Résumé : L’étude du rôle des ressources végétales sauvages dans les communautés du Néolithique ancien en Asie du Sud-Ouest est essentielle pour comprendre comment les populations ont exploité leur environnement lors des débuts de l’agriculture et comment les pratiques liées à cette exploitation ont façonné leur vie quotidienne. Encore aujourd’hui, les traditions de cueillette sont transmises au sein des communautés d’une génération à une autre. Elles représentent une accumulation de connaissances, de comportements et de choix spécifiques dans l’utilisation des plantes sauvages. Dans les contextes archéologiques, la définition et l’interprétation des ressources végétales sauvages peuvent s’avérer difficiles et dépendent largement des conditions taphonomiques. Cet article adopte une approche archéobotanique contextuelle qui situe les plantes sauvages, telles que les espèces Celtis, Taeniatherum caput-medusae et Verbascum, dans leur contexte archéologique, tout en s’intéressant aux ressemblances ethnobotaniques. Ce papier évoque leur importance pour la communauté d’Aşıklı Höyük (milieu IXe-VIIIe millénaire BC) au moment où la vie sédentaire s’établissait en Anatolie centrale.

Keywords: aceramic Neolithic, Central Anatolia, wild plants, contextual approach
Mots-clés : Néolithique céramique, Anatolie centrale, plantes sauvages, approche contextuelle

L. GREEN, M. CHARLES and A. BOGAARD
Exploring the agroecology of Neolithic Çatalhöyük, Central Anatolia: An archaeobotanical approach to agricultural intensity based on functional ecological analysis of arable weed flora, 29-43

Abstract: Çatalhöyük’s millennium-long Neolithic sequence and large archaeobotanical assemblage of stored crops from burned buildings provides an unparalleled opportunity to investigate the nature and intensity of crop growing conditions and arable land management in an early established farming community in Western Asia. Here we use weed surveys of present-day cereal and pulse fields in Morocco and Mediterranean Europe, combined with measurement of functional ecological traits in weed species, to frame interpretation of the archaeobotanical weed flora of stored crops. Our analysis is also informed by the identification of wild plant taxa derived from the burning of animal dung as fuel, distinct from arable weeds harvested with cereal and pulse crops. Our results demonstrate a broad range of growing conditions, particularly in the mid-Neolithic sequence, when the Çatalhöyük community attained its maximum size, and “frictions of distance” limited the management intensity of the more distant fields. It can also be shown that variable ranges of growing conditions are represented amongst the crop stores of individual house units.

Résumé : L’occupation néolithique de la fin du VIIIe à la fin du VIIe millénaire BC de Çatalhöyük et son large assemblage de plantes cultivées issues de bâtiments incendiés offrent une occasion unique d’étudier la nature et l’intensité des conditions de culture et de gestion des terres arables dans une communauté agricole établie très tôt en Asie occidentale. Dans cette enquête nous utilisons les prospections des plantes adventices dans des champs actuels de céréales et de légumineuses du Maroc et de l’Europe méditerranéenne, en association avec les mesures des traits écologiques fonctionnels de ces espèces, afin de proposer une interprétation de la flore adventice archéobotanique des récoltes stockées. Notre analyse bénéficie également de la distinction, dans les assemblages archéologiques, entre végétaux issus de l’utilisation de fumier comme combustible et adventices des cultures récoltées avec les céréales et légumineuses cultivées. Nos résultats montre un large éventail de conditions de croissance, en particulier durant la séquence du Néolithique moyen lorsque la communauté de Çatalhöyük atteint sa plus grande taille et des contraintes liées à la distance limitent l’intensité de gestion des champs les plus éloignés. Les structures de stockage témoignent de conditions de croissance des cultures diversifiées également à l’échelle des unités d’habitation individuelles.

Keywords: Western Asia, weed flora, Neolithic, crop storage, agricultural intensity
Mots-clés : Asie ocidentale, flore adventice, Néolithique, stockage des cultures, intensité des cultures

C. DOUCHÉ and G. WILLCOX
New archaeobotanical data from the Early Neolithic sites of Dja’de el-Mughara and Tell Aswad (Syria): A comparison between the Northern and the Southern Levant, 45-57

Abstract: Numerous archaeobotanical studies have shown that agriculture developed simultaneously over a wide area of Southwest Asia during the Early Holocene. Nevertheless inter-regional studies of individual sites are rare. This paper presents a comparison between charred seed and chaff remains from the Early Neolithic levels of Dja’de el-Mughara situated in the Northern Levant and from Tell Aswad in the South. Both sites have undergone new analyses of samples not included in the previous publications. That the two regions developed independently culturally is not in doubt, but this comparison demonstrates the dissimilarity between locally exploited wild plants and the cultivars which led agriculture to develop autonomously in each region during the PPNA and PPNB. Despite the long sequence at both sites, changes in the plant economies are barely perceptible. In accordance with this selection within cultivated cereal populations for domestic traits appears to proceed very slowly compared to hypothetical estimates. We give three reasons for this might be the case.

Résumé : De nombreuses études archéobotaniques ont montré que l’agriculture s’est développée simultanément dans l’ensemble du Proche-Orient au début de l’Holocène. Toutefois, les comparaisons inter-régionales s’appuyant sur des études détaillées de sites restent rares. Cet article présente une comparaison des carporestes carbonisés datant du début du Néolithique et provenant des sites de Dja’de el-Mughara situé au Levant nord et de Tell Aswad au Levant sud. Ces deux sites ont bénéficié de nouvelles analyses avec l’ajout d’échantillons qui n’avaient pas été inclus dans les précédentes publications, élargissant ainsi le corpus. Bien que le développement culturel indépendant des deux régions ne fasse aucun doute, cette comparaison pointe les dissemblances entre les taxons sauvages exploités et les cultivars, ayant conduit au développement de l’agriculture de manière autonome dans chacune des deux régions au PPNA et PPNB. Malgré la longue période d’occupation de chacun des deux sites, les changements dans l’économie végétale sont très peu perceptibles. La sélection de traits domestiques au sein des populations de céréales cultivées s’avère particulièrement lente, contrairement aux estimations. Nous donnons ici trois explications permettant d’expliquer la lenteur de ce processus.

Keywords: archaeobotany, Syria, Levant, Pre-Pottery Neolithic, development of agriculture
Mots-clés : archéobotanique, Syrie, Levant, Néolithique acéramique, développement de l’agriculture

D.Q. FULLER, L. LUCAS, L. GONZÁLEZ CARRETERO and C. STEVENS
From intermediate economies to agriculture: Trends in wild food use, domestication and cultivation among early villages in Southwest Asia, 59-74

Abstract: This paper addresses the range of subsistence strategies in the protracted transition to agriculture in Southwest Asia. Discussed and defined here are the intermediate economies that can be characterized by a mixed-subsistence economy of wild plant exploitation, fruit cultivation and crop agriculture. Archaeobotanical data from sites located across the Fertile Crescent and dated 12000 to 5000 cal. BC are compared alongside a backdrop of data for domestication (i.e., non-shattering rachises and seed size increase) and crop diversity with regionally distinct profiles of crop agriculture and wild food exploitation. This research highlights sub-regional variations across Southwest Asia in the timing of subsistence change in the transition from hunting and gathering to diversified agricultural systems.

Résumé : Cet article aborde la diversité des stratégies de subsistance au cours du long processus de transition vers l’agriculture en Asie du Sud-Ouest. Il s’agira de discuter et de définir les économies intermédiaires qui peuvent être caractérisées par une stratégie de subsistance mixte associant l’exploitation de plantes sauvages, la culture d’espèces fruitières et l’agriculture. Les données archéobotaniques de sites localisés dans le Croissant fertile et datés entre 12000 et 5000 cal. BC sont comparées avec des données relatives à la domestication (par exemple, rachis indéhiscents et augmentation de la taille des graines) et relatives à la diversité des plantes cultivées, avec l’établissement de profils régionaux distincts en termes d’agriculture et d’exploitation de plantes alimentaires sauvages. Cet article met en évidence les variations subrégionales à travers l’Asie du Sud-Ouest lors du passage d’une économie de chasse et de cueillette vers des systèmes agricoles diversifiés.

Keywords: archaeobotany, Neolithic, foraging, Near East, domestication
Mots-clés : archéobotanique, Néolithique, cueillette, Proche-Orient, domestication

C. AKASHI, K. TANNO, F. GULIYEV and Y. NISHIAKI
Neolithisation processes of the South Caucasus: As viewed from macro-botanical analyses at Hacı Elamxanlı Tepe, West Azerbaijan, 75-89

Abstract: We examined macro-botanical remains from two Neolithic sites in West Azerbaijan, aiming to reconstruct how the first food-producing economy of the South Caucasus was established in the context of the Shomutepe-Shulaveri culture. Göytepe (ca. 5650- 5460 cal. BC), representing the later phase of this culture, revealed a crop assemblage characterised by the common use of free- threshing cereals, comparable to those of the archaeobotanical assemblages known from other Shomutepe-Shulaveri sites. A distinct picture was revealed at Hacı Elamxanlı Tepe, one of the oldest known Shomutepe-Shulaveri settlements in the region. In this site dated from the first quarter of the 6th millennium BC (ca. 5950-5800 cal. BC), the predominance of hulled cereals and scarcity of naked cereals were observed. This cereal assemblage represents the earliest stage of the South Caucasian Neolithic economy, and the marked change in crop choice afterwards in the Göytepe stage indicates the local process of agricultural development in this region.

Résumé : Nous avons examiné des restes macrobotaniques de deux sites néolithiques de l’Ouest de l’Azerbaïdjan afin de reconstituer la manière dont les premières économies de production alimentaire ont été établies dans le Sud du Caucase, dans le contexte de la culture de Shomutepe-Shulaveri. À Göytepe (env. 5650-5460 cal. BC), qui représente la phase tardive de cette culture, un assemblage de plantes cultivées caractérisé par l’utilisation courante de céréales nues a été mis en évidence. Il est comparable à ceux des assemblages archéobotaniques d’autres sites de la culture de Shomutepe-Shulaveri. Une situation particulière a été mise au jour à Hacı Elamxanlı Tepe, l’un des plus anciens sites de la culture Shomutepe-Shulaveri dans la région. Sur ce site, daté du premier quart du 6e millénaire av. J.-C. (env. 5950-5800 cal. BC), la prédominance de céréales vêtues et la rareté de céréales nues ont été remarquées. Cet assemblage céréalier représente le stade le plus ancien des économies néolithiques du Caucase méridional et le changement marqué dans le choix des plantes cultivées lors de la période de Göytepe reflète le processus de développement agricole dans la région.

Keywords: South Caucasus, neolithisation, Shomutepe-Shulaveri culture, hulled/naked wheats, the Middle Kura Valley, archaeobotany
Mots-clés : Caucase du Sud, néolithisation, culture de Shomutepe-Shulaveri, blés vêtus/nus, moyenne vallée de la Koura, archéobotanique

G. WILLCOX
Conclusion, 91-92

 Varia

V. ESHED and A. GOPHER
Agriculture and life style: A paleodemography of Pottery Neolithic (8500- 6500 cal. BP) farming populations in the Southern Levant, 93-111

Abstract: The study presents the paleodemographic characteristics of the Pottery Neolithic period (8500-6500 cal. BP) populations of the Southern Levant. The Pottery Neolithic (PN) sample consists of 108 individuals, most of which originated from sites in the Mediterranean zone of Israel and some of which came from sites in the Negev. This study is the first to present a demographic profile of the PN period. Mortality curves and various demographic parameters (e.g., life expectancy at birth, female and male mean ages at death [MAAD], sex ratio and child/adult ratio) are reconstructed. These are compared to a large sample of the preceding Pre-Pottery Neolithic (PPNB and PPNC) populations from the Mediterranean zone of Israel and the Transjordanian Plateau. The results indicate demographic differences regarding sex and age between the PN and PPNB/C populations, with the PN showing a high percentage of deaths between the ages of 30-50; low percentages of survivors beyond the age of 50, and higher rates of females reaching old (post 40 years old) age. The demographic dynamic between the PPN and PN populations are the result of a long process of adjustment while the new agricultural/economic system was taking shape and fully establishing itself.

Résumé : Cet article présente les caractéristiques paléodémographiques des populations du Néolithique céramique (8500- 6500 cal. BP) au Levant Sud. L’échantillon étudié comporte 108 individus, issus pour la plupart de sites de la zone méditerranéenne d’Israël et, pour certains, de sites du Néguev. Cette étude est la première à présenter un profil démographique de la période du Néolithique céramique (PN). Les courbes de mortalité et divers paramètres démographiques (par exemple, l’espérance de vie à la naissance, l’âge moyen de mortalité des femmes et des hommes, le ratio des sexes et enfants/adultes) sont reconstitués. Ceux-ci sont comparés à un grand échantillon des populations néolithiques pré-céramiques précédentes (PPNB et PPNC) de la zone méditerranéenne d’Israël et du plateau transjordanien. Les résultats indiquent des différences démographiques entre les populations du PN et celles du PPNB et du PPNC en ce qui concerne l’espérance de vie et le sexe des individus – le PN montrant un pourcentage élevé de décès entre 30 et 50 ans, de faibles pourcentages d’individus de plus de 50 ans et des taux plus élevés de femmes dépassant l’âge de 40 ans. La dynamique démographique entre les populations PPN et PN est le résultat d’un long processus d’ajustement alors que le nouveau système agricole/économique prenait forme et s’établissait durablement.

Keywords: Pottery Neolithic, paleodemography, Southern Levant
Mots-clés : Néolithique céramique, paléodémographie, Levant Sud

E. GALILI, D. CVIKEL, J. BENJAMIN, D. LANGGUT, J. MCCARTHY, M. CAVANAGH, Y. SAPIR, M. WEINSTEIN- EVRON, S. CHAIM, B. ROSEN and L. KOLSKA HORWITZ
The archaeology and paleoenvironment of the submerged Pottery Neolithic settlement of Kfar Samir (Israel), 113-132

Abstract: This article focuses on a recently excavated stone and wood-built water well (Well no. 13) from the submerged Pottery Neolithic site (Wadi Rabah culture) of Kfar Samir on the Carmel coast, Israel. This feature is considered within the context of previous research on the site and other submerged sites in the same area, incorporating new data on botanical remains and radiometric dates from Kfar Samir. Taken together, the new and previous investigations of the site shed light on the lifestyle of Pottery Neolithic coastal populations in the Southern Levant, especially those relating to management of water resources, olive oil production and the evolution of Mediterranean food ways. This research further informs us on the palaeoenvironment of the Carmel coast and sea level changes.

Résumé : Le présent article porte sur un puits construit en pierre et en bois (puits no 13) récemment fouillé sur le site subaquatique du Néolithique céramique (culture de Wadi Rabah) de Kfar Samir situé près de la côte du Carmel en Israël. Cette structure est considérée dans le contexte des recherches précédemment réalisées sur le site tout comme sur d’autres sites submergés dans la même région, tout en intégrant de nouvelles données sur les restes archéobotaniques et les datations radiométriques obtenues à Kfar Samir. Dans l’ensemble, les nouvelles et les précédentes enquêtes menées sur le site apportent un éclairage sur le mode de vie des populations côtières du Néolithique céramique dans le Levant Sud, en particulier en ce qui concerne la gestion des ressources aquatiques, la production d’huile d’olive et l’évolution du régime alimentaire méditerranéen. Ces recherches nous renseignent également sur le paléo-environnement de la côte du Carmel et les changements du niveau de la mer.

Keywords: sea-level rise, Wadi Rabah culture, water wells, olive oil production, underwater archaeology
Mots-clés : élévation du niveau de la mer, culture Wadi Rabah, puits, production d’huile d’olive, archéologie subaquatique

 Recensions, 133-143

VIDALE M. et LAZZARI A. (éd.) 2017
Lapis lazuli bead making at Shahr-i Sokhta. Interpreting craft production in a urban community of the 3rd millennium BC. Padoue : Dipartimento dei Beni Culturali, Archeologia, Storia dell’Arte, della Musica e del Cinema, Università degli Studi di Padova ; Rome : ISMEO – Associazione Internazionale di Studi sul Mediterraneo e l’Oriente. Par B. Barthélemy de Saizieu

REINGRUBER A., TSIRTSONI Z. and NEDELCHEVA P. (eds.) 2017
Going West? The Dissemination of Neolithic Innovations between the Bosporus and the Carpathians. London-New York: Routledge (Themes in Contemporary Archaeology 3). By C.J. Knüsel

HELWING B., ALIYEV T., LYONNET B., GULIYEV F., HANSEN S. and MIRTSKHULAVA G. (eds.) 2017
The Kura Projects. New Research on the Later Prehistory of the Southern Caucasus. Berlin: Dietrich Reimer Verlag (Archäologie in Iran und Turan 16). By C. Chataigner