Prosopographie et analyse de trajectoires : regards croisés

Séminaire organisé par l’Institut des Sciences sociales du Politique (ISP) et la MSH Maison Archéologie & Ethnologie (MAE)

Lors de cette séance de séminaire seront présentées deux recherches portant sur l’analyse biographique de groupes sociaux (magistrats de la Rome antique et députés de la 5e République, en France).

Ce sera l’occasion de discuter des méthodes mobilisées par ces projets de recherche (prosopographie et analyse de séquences).

Vendredi 17 mai 2019 de 14h à 17h
Université Paris Nanterre
Bâtiment Max Weber – Salle n°2, rez-de-chaussée

Robinson BAUDRY (UMR ArScAn, Université Paris Nanterre)

  • Prosopographie et histoire sociale et politique de la Rome antique. L’exemple du projet des Fastes sénatoriaux augustéens

Cette communication a pour but de montrer l’intérêt et les difficultés des méthodes prosopographiques appliquée à l’histoire sociale et politique de la Rome antique. Après une présentation des différentes méthodes d’investigation historique que recouvre la notion de prosopographie, de leurs résultats et de leurs limites, je présenterai un projet de recherche en cours porté par Frédéric Hurlet et consacré aux Fastes sénatoriaux augustéens. Ce travail collectif, qui vise à établir la liste des magistrats de la fin de la République et du début du Principat afin de mieux comprendre le fonctionnement du système politique et de la société de cette époque, suppose de mettre en œuvre une approche prosopographique, dont j’exposerai les fondements méthodologiques et la mise en œuvre pratique.

Julien BOELAERT (UMR CERAPS, Université de Lille)

  • Les carrières de députés français : construction de trajectoires, analyse de séquences et classification

Cette présentation s’attachera à détailler les aspects méthodologiques d’une étude des transformations du champ politique français à partir des carrières de députés (en collaboration avec Sébastien Michon et Étienne Ollion, voir notamment Métier : Député, 2017, Raisons d’Agir). Nous y développerons l’intérêt et certaines difficultés des méthodes d’analyse de séquences, de la construction du corps de données à la production de résultats statistiques.

Les interventions seront animées par :

Christophe Le Digol (ISP, Université Paris Nanterre) et Mireille Le Guen (CESP, Inserm)