(Re)Fonder. Modalités du (re)commencement dans le temps et dans l’espace

Collection Colloques de la Maison Archéologie & Ethnologie, René-Ginouvès, no 14

Sous la direction de Philippe Gervais-Lambony, Frédéric Hurlet et Isabelle Rivoal
2017, 296 p., 16 x 24 cm
ISBN : 978‑2‑7018‑0537‑5

Commander l’ouvrage

La réflexion sur la notion de fondation est indissociable de la nécessité, observée dans les sociétés humaines, d’actualiser à intervalles plus ou moins espacés la séquence des actes fondateurs ou ressentis comme tels. C’est cette idée qu’exprime le terme aujourd’hui en vogue de « refondation », symptomatique du besoin des individus, des groupes d’individus et des sociétés d’inscrire la fondation dans la durée. S’interroger sur la manière dont les hommes fondent et refondent aujourd’hui, dans les temps passés et sur le temps long revient foncièrement à se demander comment ils s’attachent à donner à toute chose, tangible et intangible, son existence et sa forme. La (re)fondation évoque ainsi tout aussi bien les découpages temporels marquant un avant et un après l’existence d’une entité de nature sociale (fondation d’un royaume, d’une communauté singulière, établissement d’une constitution, de la mémoire à attacher à un événement) que le découpage spatial et l’ancrage dans le sol d’une réalisation matérielle (fondation d’un édifice que l’on veut pérenne, bornage des limites d’une ville, d’un quartier, d’une maison ou de tout espace transformé en territoire quand on distingue un intérieur et un extérieur). L’ouvrage met en avant plusieurs des modalités du (re)commencement : le rapport complexe au thème des origines ; la fondation ou refondation des colonies (grecques et romaines) ; la production de nouvelles échelles par la fusion ou l’extension d’espaces, la mobilité et la conquête ; la mise en récit(s). Ce sont autant de modes de mise en ordre du monde, du temps et de l’espace qui instituent pour l’avenir et légitiment par rapport au passé.


SOMMAIRE

Philippe Gervais-Lambony, Frédéric Hurlet et Isabelle Rivoal, Fonder/refonder. Réflexions croisées

Origines et (re)fondations coloniales
Anne Raulin, Recommencer New York
Chloé Andrieu, Johann Begel, Marie-Charlotte Arnauld, Philippe Nondédéo, Dominique Michelet, Julie Patrois, Naya Cadalen et Julien Sion, Qu’est-ce que fonder et refonder quand le temps est à la fois cyclique et linéaire ? Le cas des Mayas de l’époque classique
Irad Malkin, Vers une conception élargie des cercles de l’identité collective : la fondation des cités-États dans la Méditerranée antique
Caroline Blonce, La construction de la mémoire civique dans les colonies d’Afrique romaine : mémoire de la fondation ou de la refondation ?
Frédéric Hurlet et Christel Müller, (Re)fondation et colonies romaines : regards croisés sur Carthage et Corinthe
Denis Regnier, La fondation d’une nouvelle terre ancestrale dans le Sud betsileo (Madagascar) : dilemme, transformation, rupture

Faire lieu : les échelles de la (re)fondation
Fanny Chagnollaud, Expériences de fondations andines en milieu urbain. Le cas des quartiers-comunidades d’Ayacucho (Pérou) : quartiers périphériques ou villages andins urbains ?
Emeline Priol, Refonder en Grèce à l’époque hellénistique : acte total ou mutation partielle ? Les synœcismes dans le cadre des sympolities des années 350 aux années 150 av. J.-C. : l’exemple de Latmos et Pidasa
Marion Forest, La transition urbaine du Centre-Ouest mexicain au xiiie siècle : entre fondations et refondations
Christelle Mazé, « C’est comme son monument qu’il a fait cela ». Fondations et restaurations cultuelles en Égypte ancienne (IIIe millénaire – mi-IIe millénaire av. J.-C.) : de l’occupation de l’espace à l’ordonnancement du temps ?
Daphné Le Roux, Comment le mariage catholique fonde-t-il le couple ? Une réflexion sur le rôle de l’espace dans le rituel

Mettre en récit(s), légitimer, instituer
Clélia Coret, « Voici le sultan qui fonda Witu » : refondation d’une cité-État swahili et légitimation du pouvoir au xixe siècle (côte est-africaine)
Anna Dessertine, Du centre aux limites : la question de la fondation et de l’autorité en Haute-Guinée (Guinée)
Margaux Dabin, Fondation et refondation des temples en Mésopotamie aux IVe et IIIe millénaires av. J.-C.
Cédric Becquey, Rituel de fondation de maison chez les Chol : une étude ethnolinguistique
Yann Rivière, Justinien et la (re)fondation du droit romain
Clément Bur, Une refondation ordinaire : lustrum condere et recensement dans la Rome républicaine
Christian Décobert, Figurer et instruire. À propos de la fondation d’une religion révélée